Parti QuébécoisMartine Ouellet, Vachon
Porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, d'électrification des transports et de stratégie maritime

Le gouvernement Charest refuse d’enrichir les Québécois

Québec – Le Parti Québécois comprend mal pourquoi le gouvernement libéral de Jean Charest refuse d’enrichir les Québécois.

« En refusant d’inclure les enjeux de transformation et des redevances dans le projet de loi 14, le gouvernement Charest fait le choix délibéré d’enrichir les grandes multinationales étrangères au détriment de la population québécoise. Pourquoi? », se questionne la députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de mines et de gaz de schiste, Martine Ouellet.

La députée se dit toutefois ravie d’apprendre que certains députés libéraux partagent désormais son point de vue. « Le fait d’apprendre ce matin que le député libéral Daniel Bernard cherche une solution de rechange au mauvais projet de loi 14 est un bon signe; il était temps qu’un député libéral se lève et fasse comprendre à son gouvernement que le projet de loi 14 n’enrichit pas les Québécois », a-t-elle ajouté.

Pour le Parti Québécois, les entourloupettes libérales pour éviter d’aborder ces enjeux dans le débat du projet de loi 14 relèvent de la fumisterie. « Les ressources naturelles présentes sur le territoire québécois nous appartiennent. C’est à nous de s’assurer d’en tirer le maximum de bénéfices. C’est notre rôle comme élus à l’Assemblée nationale et j’entends l’assumer jusqu’au bout », a poursuivi Martine Ouellet.

Un bâillon serait odieux et inacceptable

Elle souligne que l’étude du projet de loi 14 progresse bien et qu’en ce sens, 90 % du travail a été complété. « Lundi prochain, nous poursuivrons l’étude du projet de loi. Il ne reste que 12 articles à étudier. Il faut espérer que le gouvernement entende le message du peuple qu’il faut, avec nos ressources, davantage de redevances aux Québécois et de transformation au Québec. Nous passons actuellement à côté d’un potentiel qui se calcule en milliards de dollars, avec des milliers d’emplois dans la 2e et 3e transformation. Le Québec vit un boom minier, mais le gouvernement Charest préfère enrichir des multinationales avant la population. Nous devons améliorer ce projet de loi pour qu’il enrichisse d’abord les Québécoises et Québécois », a conclu Martine Ouellet.

Pour en savoir plus sur les propositions du Parti Québécois

Partager